04/09/2013

Un joli signe de l'au-delà

pigeon.jpg

 

L’oncle de Marie-Hélène, mon épouse, est décédé tout récemment, le 10 août précisément. Jules était un homme âgé de 81 ans, il vivait seul et avait fait appel à nous un matin de juin, nous disant qu’il ne se sentait pas bien. Accourus auprès de lui, nous avions décidé de faire appel au médecin de garde qui l’avait aussitôt fait hospitaliser. A la clinique, on lui découvrit un cancer déjà bien avancé. Il passa ses derniers jours dans une chambre d’hôpital, entouré par sa famille. Nous discutions souvent de la vie après la mort avec lui (déjà bien avant son hospitalisation d’ailleurs) et il aimait lire des livres sur ce sujet et sur la spiritualité en général.

Il semblait très serein face à ce qu’il savait inéluctable et nous « plaisantions » avec lui, lui demandant qu’il nous fasse des signes lorsqu’il serait enfin arrivé dans l’au-delà. Il nous l’avait promis, avec un large sourire entendu.

Il est donc parti de l’autre côté du miroir le 10 août. Durant les jours où son corps reposait au funérarium, nous sentions très fort sa présence « joyeuse », en effet, nous ressentions une forme de légèreté émanant de lui, invisible à nos yeux de chair mais tellement présent « vibratoirement » parlant.

L’enterrement eut lieu le 14 août sous un soleil éclatant. Notre oncle assistait, amusé et curieux, à son enterrement, nous en étions persuadés.

Une semaine plus tard, Marie-Hélène et moi sommes retournés sur sa tombe poussés par une envie de « communion » avec lui. Dès notre arrivée au cimetière, nous avons immédiatement senti ces fameux frissons qui signent la présence d’une personne désincarnée et toujours cette joie émanant de « nulle part », cette espèce de légèreté qui prenait place au centre de notre poitrine et qui nous était manifestement communiquée par l’oncle Jules. Quand soudain, je m’aperçus qu’un joli pigeon, perché sur le toit du presbytère voisin, essayait par tous les moyens de capter notre attention en roucoulant à qui mieux-mieux, ayant planté son regard droit dans nos yeux. Je le fis remarquer à Marie-Hélène qui confirma mon ressenti : « c’est un signe de l’oncle Jules, c’est certain ! ». Le pigeon continuait à roucouler, perché à l’extrême bord du toit, son regard rivé sur nous. Il avait l’air de nous dire  « coucou, oui c’est bien moi, Jules, qui utilise mon ami des airs pour vous manifester un signe de ma présence ! ». Nous avons remercié l’oncle Jules et le joli oiseau de ce beau cadeau et sommes repartis le cœur encore plus léger…Soyez attentifs vous aussi aux signes des oiseaux, humbles et merveilleux messagers de l’au-delà…

                                                     

12:52 Publié dans les signes de l'au-delà | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | | Digg! Digg

25/06/2013

Un coeur venu... de l'au-delà

Nombre de personnes racontent recevoir des signes venant de l’au-delà.

Les personnes décédées ont cette faculté de pouvoir nous montrer parfois des signes de leur présence à nos côtés.

Ces signes sont de nature diverse, le tout est d’être attentif à tout ce qui peut paraître « anormal » ou « saugrenu » dans notre vie quotidienne.

Ainsi, il y a quelques temps, nous avons reçu un magnifique signe venant de mon frère Etienne, décédé en 1998. Je vous raconte :

Je devais faire une photo d’identité destinée à ma nouvelle carte. Disposant d’un bon appareil photo, nous décidons de la prendre nous-mêmes et pour ce faire je me place devant le mur blanc  de la façade-arrière de la maison… Vincent s’applique à prendre une photo, puis deux, puis trois. Dehors, le vent est soutenu et fait voler les premières feuilles mortes et les brindilles venant des arbres. Nous terminons notre séance photo lorsque, sur le rebord de la fenêtre, nous apercevons ensemble un « morceau de papier » qui se révèle être un cœur d’environ 5 cm de large en « papier de soie ». Ce cœur, rose et blanc, malgré le vent reste  tout de même en place sur l’appui de fenêtre, alors que la logique voudrait qu’il se soit envolé depuis belle lurette !

 

coeur d'Etienne.jpg

Je dis à Vincent : « cela, c’est un signe d’Etienne, j’en suis sûre ! »

Et effectivement j’en ai la conviction intime, c’est comme une évidence.

Quelques jours plus tard, nous avons rendez-vous chez notre ami médium pour un contact avec mon frère et lors de ce contact, je lui pose la question : « c’était toi le cœur ? »

Il me répond dans l’affirmative en précisant qu’il avait essayé de le déposer sur le seuil mais qu’il n’y était pas parvenu (sans doute à cause du vent)…

Il nous demande en outre de le garder précieusement…

Il ajoute qu’il aime beaucoup nous faire des signes et qu’il en fait souvent (je confirme !).

Par curiosité, Vincent a calculé le taux vibratoire de ce petit cœur : 431.000 unités Bovis ! (pour info, le taux vibratoire d’une personne en bonne santé se situe entre 7000 et 9000 unités Bovis).

 (témoignage de Marie-Hélène)

 

 

Remarque importante: Vincent est médium et entre lui-même en contact avec les personnes décédées sauf...les personnes décédées de notre famille très proche. C'est un peu comme un voyant qui ne fait pas de voyance pour ses proches, ou un dentiste qui se fait soigner les dents par un autre dentiste... On comprend bien!

12/05/2013

Les morts nous font signe parfois : soyons attentifs !

Les morts nous font signe parfois : soyons attentifs !

 

Introduction.

 

Bien sûr, nous sommes tous médiums à des degrés divers. Il n’est cependant pas nécessaire d’être clairvoyant ou clairaudient pour recevoir et percevoir les signes que nous font parfois les personnes décédées. Celles-ci, lorsqu’elles en ont l’autorisation, peuvent se manifester à nous de plusieurs façons. Nous reprendrons ici la liste qu’élabore James Van Praagh dans son livre " Dialogues avec l’au-delà " car elle nous semble assez complète. Les morts utilisent donc des éléments de notre vie quotidienne pour se manifester et par exemple :

-      Ils peuvent utiliser l’éclairage domestique en diminuant l’intensité d’une ampoule par exemple. D’autres fois ils peuvent faire un signe en faisant " griller " une ampoule neuve.

-      Les appareils de télévision sont souvent utilisés. Les décédés brouillent les images. Parfois ils apparaissent sur l’écran ou alors c’est le poste TV qui s’allume spontanément ou il s’éteint sans raison particulière juste au moment où l’on était en train de penser à nos êtres chers. Ceci nous fait d’ailleurs penser aux différentes manifestations de notre frère et beau-frère après sa mort. Lors de notre séance chez le médium, le mardi 18 mars 2003, dans son message oral, Etienne nous avait dit qu’il se manifesterait à nous. Il nous demandait en quelque sorte d’être attentifs à ce qui pourrait se passer " d’anormal ". Deux semaines après ce contact, Vincent regardait le JT sur une chaîne française. A 13h15 exactement, ce mardi, le poste s’est brouillé. Zappant sur d’autres chaînes, Vincent s’est aperçu qu’elles fonctionnaient correctement et lorsqu’il est revenu aussitôt sur la chaîne française, celle-ci fonctionnait à nouveau. Intuitivement, il a tout de suite fait le rapprochement. Mardi … 13h15 pile … c’était le second signe d’ Etienne (nous parlerons ci-après du premier signe).

-      Les postes de radio : il se peut que la radio se mette en route toute seule à une heure déterminée, souvent importante ou revêtant une signification spéciale pour la personne décédée. Ou alors le poste de radio s’allume alors que passe une chanson " importante " pour la personne décédée.


 

horloge.jpg


-      Les horloges : on a déjà vu des horloges s’arrêter au moment précis de la mort d’un être cher. En ce qui nous concerne, nous dirions que c’est plutôt l’inverse : il s’agit d’une horloge se remettant à fonctionner.

     Après notre visite chez le médium et le contact avec Etienne, celui-ci nous avait donc annoncé qu’il se manifesterait.  Exactement 24 heures après la séance, une vieille horloge de cuisine reléguée dans l’abri de jardin (cette horloge avait appartenu à maman et Etienne) et dont la pile était complètement plate (ayant subi deux hivers avec le gel, l’humidité etc…) s’est remise en route. Elle a admirablement fonctionné encore pendant 20 mois. Avec une pile plate, il faut le faire ! Il va s’en dire que nous l’avions re-nettoyée complètement et accrochée au mur de mon bureau.Elle n’a pendant ce temps pris aucune minute d’avance ou de retard et son tic-tac était franc et régulier. Quel magnifique signe dont nous remercions encore aujourd’hui Etienne.

-    Les téléphones et répondeurs : il a déjà été rapporté que des personnes ont reçu un appel téléphonique d’une personne décédée. Dans ce cas, le message est souvent court mais la voix du disparu est reconnaissable. De même on a rapporté aussi le cas de messages enregistrés sur répondeur.

-    Les appareils électriques : c’est ici une façon courante pour les décédés de se manifester à nous. Soudain, un appareil électrique se met en route, sans qu’on y ait touché…


 

ordinateur.jpg


-       Les ordinateurs : certains esprits ayant eu un intérêt particulier pourl’informatique vont choisir ce mode de communication avec les vivants. Ils peuvent apparaître sur l’écran ou imprimer un message, etc.

Ce type de manifestation nous est personnellement arrivé quelques mois après la mort de mon frère. Un après-midi, j’étais assise à mon bureau devant l’ordinateur lorsque celui-ci s’est soudain mis à " disjoncter ". En effet, l’écran laissait défiler et se superposer des tas de " fenêtres " et l’ordinateur produisait un bruit ressemblant à une sonnerie. Des dizaines de messages se présentaient à une allure vertigineuse. Bref, j’ai cru un instant que l’engin allait exploser tant ce remue-ménage était impressionnant et franchement inhabituel. Je fis appel à Vincent qui accourut et constata ce que je vous raconte. C’était hallucinant ce défilement de fenêtres et cette sonnerie. Soudain, l’écran est devenu noir, la sonnerie a cessé, et sont apparues deux lettres " M A " suivies d’un petit cœur blanc. Nous nous sommes regardés devinant tout de suite qu’il s’agissait d’une tentative de communication émanant d’Etienne. Mais que signifiaient ces lettres ? Tout simplement M (arie) A (ntoinette), c’était le prénom de maman à qui Etienne semblait communiquer un petit message d’amour. Ce qui était surtout surprenant, c’est ce petit cœur que l’on trouve après quelques manipulations dans les caractères spéciaux de l’ordinateur. Nous avons alors éteint la machine pour la rallumer aussitôt et là … L’ordinateur après s’être de nouveau emballé a à nouveau affiché un écran noir sur lequel figurait le même petit message. Quelle ne fut pas la joie de maman d’entendre notre récit de ce contact. Plusieurs fois par la suite, alors que je travaillais sur l’ordinateur, l’imprimante se mettait en route toute seule et m’imprimait … un petit cœur ! Nous apprîmes plus tard par Etienne lui-même, lors d’une consultation chez un médium, que c’était bien lui qui avait provoqué ces manifestations.


 

fleur2.jpg


-    Les odeurs : c’est un signe très répandu. Nombre de personnes racontent avoir perçu le parfum d’une personne décédée après sa mort. Parfois, c’est une odeur de roses ou un autre parfum de fleurs. Le Padre Pio dont il a été question dans un chapitre précédent se manifeste encore très souvent par une odeur de violettes et de roses… Vincent, qui recevait de temps à autre, par écriture intuitive des messages de Lina, la fille de Cathy Muller (Passerelle vers l’au-delà) a eu plus d’une fois l’occasion de sentir un superbe parfum juste en dessous de son nez. C’était la petite Lina qui se manifestait à lui.

 

16:43 Publié dans les signes de l'au-delà | Tags : signes de l'au-delà, signe des décédés | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | | Digg! Digg